LES MIROIRS DE L'ÂME
>Un accueil transdisciplinaire pour soutenir et inspirer toute recherche du sens
LES MIROIRS DE L'ÂME
Un accueil transdisciplinaire pour soutenir et inspirer toute recherche du sens
  • « Il s'agit de comprendre ma destination, de voir ce que Dieu veut proprement que je fasse. Il s'agit de trouver une vérité qui soit vérité pour moi, de trouver l'idée pour laquelle je veux vivre et mourir». Soren Kierkegaard - 

Le blog co-VIE-d

Proposition pour un autre regard

Le gouvernement autrichien manipule les mots pour reconfiner


https://www.francesoir.fr/videos-les-debriefings/dr-christian-fiala

Médecin généraliste et obstétricien, Christian Fiala détient un doctorat de la Karolinska en Suède, en méthodologie de travaux scientifiques dans le domaine médical. Pour lui, il n'existe aucune justification médicale ou scientifique pour les mesures prises par les différents gouvernements occidentaux, telles que le confinement des non-vaccinés ou le premier confinement. Tout ce qui a été fait – masques, distanciation sociale, campagnes de vaccination – est délétère et il faut y mettre fin tout de suite.

Le but inavoué serait de diviser la société : "la monarchie, les dictatures doivent nécessairement diviser la société. La "crise" est un prétexte pour soumettre la population à une vie digitalisée", dont les livreurs à bicyclette des plateformes digitales, les nouveaux esclaves, sont l'emblème.

Diplômé en médecine tropicale de l'IFRSS Houphouët Boigny Marseille, il a 30 ans d'expérience clinique, et a exercé en Guadeloupe, en Afrique et en Asie avant d'ouvrir son cabinet à Vienne. Selon Christian Fiala, il n'y a plus de "crise sanitaire" et tout ce dispositif liberticide n'a rien à voir avec la santé publique. C'est par la seule propagande que l’on a créé de toutes pièces une "crise”.

Qui plus est, le Covid-19 est désormais une maladie rare en Autriche. La prévalence de tests positifs est désormais dix fois moindre qu'il y a un an. Pour arriver à faire peur, on pratique en novembre 2021 un nombre inouï de tests (jusqu'à 440 000 par jour pour une population d'environ 9 millions d'habitants), entre 10 et 20 plus de tests qu'en novembre 2020, ce qui permet de présenter des chiffres absolus et d'arriver à 10 à 15 000 tests "positifs".

Quant aux unités de soins intensifs, elles sont tout sauf surchargées – entre 30 et 36 % des lits sont libres ; pour voiler cette réalité, le gouvernement ne souhaite plus publier les statistiques journalières de l'AGES (Agence pour la sécurité sanitaire et alimentaire).

Pour le Dr Fiala, les gouvernements devraient arrêter de s'immiscer dans une affaire aussi personnelle que la santé. Si la santé publique était vraiment leur souci, il y a belle lurette que l'on aurait interdit la cigarette. Or, dans l’affaire Covid-19, il y a des arrière-pensées que l’on comprendra mieux en suivant les flux d'argent. Pourquoi ces mesures telles le confinement, qui ne peuvent que ruiner les PME et qui sont de fait une campagne en faveur des GAFAM ? Pourquoi les autorités ne parlent-ils que d'un virus depuis 18 mois plutôt que de l'intérêt fondamental des populations, de leurs besoins ?

Pass vaccinal, projets d’identité numérique et d’e...
Agnès Buzyn a monnayé son silence !

Prochains événements

20 mai 2022
20:00 - 22:00
CABARET OPERA
Salle Majeur
04 juin 2022
19:00 - 21:00
Balk'en Danse !
Salle Majeur
18 juin 2022
10:30 - 12:00
Voyage Sonore
Salle Mineur

Lettre d'information

* champs requis

Veuillez choisir comment vous souhaitez avoir des nouvelles des Miroirs de L'Âme:

Vous pouvez vous désabonner à tout moment en cliquant sur le lien dans le bas de page de nos e-mails. Pour obtenir plus d'informations sur nos pratiques de confidentialité, rendez-vous sur notre site Web.

Nous utilisons Mailchimp pour envoyer nos lettres d'information. En vous inscrivant à notre lettre d'information, vous acceptez que votre email soit transmis à Mailchimp à cette fin. En savoir plus sur la politique de confidentialité de Mailchimp

Contact & Réservation

Pour tout contact ou demande de réservation et location de nos salles
Contact
ou par téléphone
01 44 92 02 99

Où sommes-nous ?


Les Miroirs de l'Ame
41 rue Labat
75018 PARIS
01 44 92 02 99