LES MIROIRS DE L'ÂME
>Un accueil transdisciplinaire pour soutenir et inspirer toute recherche du sens
LES MIROIRS DE L'ÂME
Un accueil transdisciplinaire pour soutenir et inspirer toute recherche du sens
  • « Il s'agit de comprendre ma destination, de voir ce que Dieu veut proprement que je fasse. Il s'agit de trouver une vérité qui soit vérité pour moi, de trouver l'idée pour laquelle je veux vivre et mourir». Soren Kierkegaard - 

Le blog co-VIE-d

Proposition pour un autre regard

Récit de l'audience au Conseil d'Etat avec Diane Protat. "Ne pas être vacciné, ça a un prix ?"

https://www.francesoir.fr/videos-les-debriefings/ne-pas-etre-vaccine-a-un-prix-conseil-detat

Hier se tenait au Conseil d'État une audience importante, regroupant les référés portés par le "Cercle Droit et Libertés", le parti "Via - la voie du peuple", et par d'autres requérants, associatifs ou syndicaux mais aussi particuliers. Diane Protat plaidait pour l'association BonSens et pour une requête individuelle, Madame M. Ils contestaient tous l'arrêté du déremboursement des tests pour les personnes non-vaccinées.

Elle est revenue dans un Debriefing dans la foulée de l'audience sur son déroulé et les arguments qu'elle a pu y exposer en compagnie de ses confrères.

Maître Protat a développé plusieurs axes :
- la non-compétence du ministre, qui ne devrait pas user de son pouvoir réglementaire en la matière. 
- l'atteinte au droit de chacun à la protection de la santé (articles 11 et 12 du préambule de la Constitution)
- l'atteinte disproportionnée aux libertés publiques, au regard notamment de l'avis rendu le 19 juillet par le... même Conseil d'État, qui rappelait que les mesures devaient être proportionnées à la situation épidémique. Me Protat entend ainsi montrer que le Conseil d'État ne saurait consacrer cet arrêté sans se dédire.
- enfin, la discrimination qui s'exerce en raison de l'âge, sans motif apparent de santé, les personnes mineures restant éligibles au remboursement des tests. Prenant au mot le ministre qui a invoqué une question de ressources, elle entend montrer que cet argument est contradictoire avec des situations comme celle de sa cliente, majeure et non-vaccinée, qui dispose de faibles ressources, ou bien encore avec l'extension récente du remboursement de la contraception jusqu'à 25 ans, pour cette même raison de ressources.

Me Protat revient également sur la phrase lâchée à l'audience par le représentant du minsitre de la Santé, M. Charles Touboul :"ne pas être vacciné, ça a un prix !". Une sortie qui a laissé les demandeurs stupéfaits, eux qui entendaient justement dénoncer une forme "d'amende déguisée".

La décision du Conseil d'État devrait être rendue en début de semaine prochaine.


Nous mettons à disposition son mémoire, ainsi que celui du ministère :
Mémoire de Me Protat (PDF)
Mémoire en réponse du ministère (PDF)
Didier Raoult dans TPMP : "Au-delà de l'affaire de...
La Défenseure des droits cingle le Gouvernement et...

Prochains événements

20 mai 2022
20:00 - 22:00
CABARET OPERA
Salle Majeur
04 juin 2022
19:00 - 21:00
Balk'en Danse !
Salle Majeur
18 juin 2022
10:30 - 12:00
Voyage Sonore
Salle Mineur

Lettre d'information

* champs requis

Veuillez choisir comment vous souhaitez avoir des nouvelles des Miroirs de L'Âme:

Vous pouvez vous désabonner à tout moment en cliquant sur le lien dans le bas de page de nos e-mails. Pour obtenir plus d'informations sur nos pratiques de confidentialité, rendez-vous sur notre site Web.

Nous utilisons Mailchimp pour envoyer nos lettres d'information. En vous inscrivant à notre lettre d'information, vous acceptez que votre email soit transmis à Mailchimp à cette fin. En savoir plus sur la politique de confidentialité de Mailchimp

Contact & Réservation

Pour tout contact ou demande de réservation et location de nos salles
Contact
ou par téléphone
01 44 92 02 99

Où sommes-nous ?


Les Miroirs de l'Ame
41 rue Labat
75018 PARIS
01 44 92 02 99